Raouya évoque avec le directeur du bureau régional de la BID la consolidation de la coopération

le .

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a reçu mardi à Alger, le directeur du Bureau régional du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), Waleed Addas, avec lequel il a évoqué les moyens permettant la consolidation de la coopération entre les deux parties, indique un communiqué du ministère.

News 

Au cours de cette rencontre, qui s'est déroulée au niveau du siège du ministère, "M. Raouya a procédé avec son interlocuteur à une revue de l’état de coopération de notre pays avec cette institution financière régionale, ainsi que les voies et moyens permettant la consolidation des relations de coopération entre les deux parties", précise-t-on dans le même texte.

La coopération entre l'Algérie et le Groupe de la BID "est basée, pour l’heure, principalement sur des appuis techniques et un partage de meilleures pratiques dans des domaines clés de développement", rappelle-t-on dans le même document.

A ce titre, le ministre des Finances, en sa qualité de Gouverneur pour l’Algérie auprès du Groupe de la BID, a fait part de "son appréciation quant à la qualité des relations de coopération de l’Algérie avec ce Groupe, avant de mettre l’accent sur les réformes engagées par le Gouvernement algérien en vue de mettre notre pays sur un sentier de croissance économique durable et plus inclusive, tirée principalement de la dynamique de l’investissement dans des secteurs à forte valeur ajoutée", selon la même source.

M. Raouya a invité, dans ce cadre, le représentant de la BID à "intensifier l’appui de son institution pour partager avec l’Algérie les bonnes expériences et lui assurer un transfert de connaissances, garant d’une collaboration plus dense".

Pour sa part, M. Addas, et tout en réitérant "la disponibilité de son institution à accompagner l’Algérie dans son programme de développement et à faire face aux défis induits par les crises sanitaire et économique frappant l’économie mondiale", a fait part des programmes engagés par la BID pour accompagner ses pays membres, au regard des évolutions récentes sur la scène internationale.

Les deux parties ont, par ailleurs, "convenu de travailler sur l’élaboration d’un programme pluriannuel de coopération entre l’Algérie et la BID, non seulement le domaine financier et bancaire, mais également une panoplie de secteurs économiques", indique le communiqué.

 

APS

Site conçu et réalisé par la Division des Réseaux d'Information du CERIST ©2015